FranceFight

LE MMA MADE IN FRANCE



Espace membre


 Vous n'êtes pas encore inscrit ?
   Créer un compte maintenant


Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 31 visiteurs en ligne


Rechercher




Facebook



Calendrier


Ao�t 2019


L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
   

 Date du jour   Evènement




Rencontre avec Thierry Fabre

16-10-2014 é 16:58:27    Incredible    Interviews


On ne va pas se le cacher, en plus des trois ceintures qui seront attribuées le 8 novembre lors de l’OFC 9, l’évènement du gala sera le combat poids lourds avec l’arrivée d’un ancien international de judo dans la discipline. En effet, nous vous en parlions déjà il y a quelques jours mais Thierry Fabre arrive en MMA et affrontera le dangereux mais méconnu Vincent Hauw dans ce qui constitue ses grands débuts en MMA. Pour nous, Fabre a bien voulu se livrer un peu plus sur son arrivée dans notre discipline et ses objectifs.

Ancien international de judo, tu passes désormais au MMA. Est-ce une décision que tu as prise récemment ou y pensais-tu depuis un moment?
 

Médaille de bronze aux championnats du Monde au Japon en 2010. Certainement la plus belle médaille de ma carrière, ainsi qu’une participation aux JO de Londres en 2012. Quel évènement! Passer au MMA, c'est une décision qui date depuis un moment et j'ai démarché, me suis renseigné un maximum auprès de mes connaissances dans le milieu pour débuter au mieux dans la discipline.


Le 8 novembre tu affrontes Vincent Hauw (1/1) à l'OFC. Que sais-tu de ton adversaire?
 

Je ne connais pas mon adversaire mais il faudra être présent. En judo ou en sambo, par exemple, peu importe l'adversaire, il faut lui casser la gueule.


Vas-tu aborder ce combat de la même manière qu'une compétition de judo ou le changement de discipline te fait-il changer certaines choses dans ta façon de préparer l'échéance?
 

Ma force au judo était et reste le mental. Je travaille tous les jours en boxe anglaise et en muay thaï afin de me perfectionner dans ces domaines. Je me conditionnerais de la même façon.

Tu fais du sambo en compétition depuis plusieurs mois avec des résultats probants. Quels objectifs te fixes-tu en MMA?
 

Effectivement, champion de France de sambo sportif,  je suis licencié au club de Claye-Souilly. J'ai pour objectif les championnats d'Europe et du monde de sambo combat ainsi qu'en jujitsu. Le sambo combat est selon moi un superbe tremplin pour le MMA. Beaucoup de champions issus du sambo sont présents aujourd'hui et réussissent, à l’image de Fedor.

Thierry (à droite) avec Louis Laurent (judoka de 1ère division, futur samboiste)
 

La catégorie poids lourds reste assez peu dense en France, avec une vraie possibilité d'exploser dans les premiers assez vite. Es-tu conscient que ton profil peut en effrayer certains, comme il peut en attirer d'autres qui auraient envie de se frotter à un international de judo?
 

Oui le judo à haut niveau est très complet et dur à l'effort, sans prétention aucune, nous avons une culture de la gagne, on s'entraîne par période 3 fois par jour dans la souffrance. Pour ce qui est de la catégorie je vais découvrir mais personne ne doit être pris à la légère, surtout dans les spécialités nouvelles...


Parlons judo justement. La fédération voit d'un mauvais œil la pratique du MMA. Les judokas ont-ils en général le même a priori ou au contraire sont-ils intéressés par le MMA?

C'est un sujet qui fait polémique depuis un moment et notamment à l'heure actuelle.

Pour les a priori je ne sais pas trop mais beaucoup de personnes venant du judo m'encouragent.

Des reconversions d’autres judokas en MMA ? C’est fort possible !


Même question avec le rugby que tu as également pratiqué à très bon niveau.

Oui passionné de rugby, j'ai effectué des débuts en fédérale 1 à Bobigny. Ma définition est que le rugby est un sport de combat mais collectif c'est une grosse différence. Ceci étant oui les joueurs si intéressent beaucoup au MMA je pense.


Ne crains-tu pas que ton arrivée en MMA soit vue d'un mauvais œil justement par tes anciens dirigeants et que pourrais-tu leur répondre?

Je n'ai jamais eu de soucis ni de conflits avec ma fédération bien au contraire. Toujours Bien accompagné sportivement et dernièrement professionnellement en terme de reconversion où je viens d'obtenir mon DES après avoir mis un terme à ma carrière judo.

En MMA j'aurais le même comportement, le respect notamment de notre école et du code moral. Par contre quand c'est la guerre c'est la guerre !

Tu t'entraines à Limoges? Dans quel club et quelle structure?
 

Je m'entraîne en judo sur la structure haut niveau à Limoges et au sein de ma team SODECO qui a ouvert il y a trois mois. De nombreux boxeurs sont présents. On se complète énormément dans nos spécialités. Plus de 100 adhérents en 3 mois.

Il y a tout ce qu'il faut : boxeurs, judokas, circuit cross fit, musculation et bientôt une cage...

Le top quoi !


Enfin, que peut-on te souhaiter pour cette nouvelle expérience?
 

Le meilleur évidement. D'aller au plus haut niveau c'est l'objectif ! Les grandes organisations ! C'est ce que je souhaite. J'ai fait le tour en judo c'est normal et aujourd'hui je me sens dans une deuxième jeunesse ! Je n'ai jamais était aussi motivé. Baasssttoonn !!!!

De plus je voudrais remercier certaines personnes dans l'accompagnement au projet Christophe et Mathieu Dafreville, David Duca, Fernand Lopez, Jenna Réa, ma team SODECO avec mon entraîneur boxe anglaise Gilles Martin qui m'apporte beaucoup et aussi tous ceux qui se prêtent au jeu sur l'entrainement.



Noter cet article (5)